mardi 4 mars 2014

Bilan mitigé

Dimanche 2 mars 2014, 21h passées de 19 minutes et je n’ai aucune, mais alors aucune envie d’entamer une nouvelle et longue semaine. Nous avons tous le blues du dimanche soir et ne faisons rien pour le guérir. Au lieu de cela, la plupart préfère glander sur Facebook afin d’anticiper toute cette semaine pendant laquelle il sera difficile de ne rien faire.

En ce qui me concerne, la semaine qui vient de s’écouler a été si triste que je me fais assez peu d’illusion sur celle qui arrive. J’ai commencé sur les chapeaux de roues avec un réveil à la perceuse à 6 : 30, après 2 heures de « sommeil », elles-mêmes précédées du gai visionnage de deux docus nommés « Gangster’s Paradise », en l’occurrence un sur la Camorra et l’autre sur la Mara 18. Curieusement le premier m’a le plus traumatisée : réveil en nage le cœur prêt à exploser dans la Scampia, insultant tout bas cet abruti de voisin et incapable d’aller me plaindre auprès de lui par peur de me faire buter. Voir le bon côté des choses : je n’ai jamais été aussi heureuse d’habiter à Hambourg, dans ce quartier chic, de prendre ce métro et d’aller travailler (honnêtement, donc pur un salaire de misère) un lundi. Et puis surtout, entre un bricoleur trop matinal et un mafieux…Conclusion : regarder ce documentaire anxiogène a été un mal pour un bien.

Puis les galères s’enchaînent : les collègues relous des autres services et leur désinvolture pour ne pas dire mépris dans la collaboration, la caisse d’assurance-maladie qui ne prend pas en charge mon opération (de plus en plus urgente) de l’Hallux Valgus dans la clinique que j’avais choisie, mon teint qui blanchit de jour en jour, les préparatifs du voyage à Naples qui n’avancent pas, enfin ces 40 heures de boulot et ce temps de trajet qui m’empêchent de récolter des contrats de traduction. Lancez-vous dans une seconde activité freelance ! Tenez un blog ! Sortez le weekend ! Matez la télé ! Ecoutez la radio tous les jours ! Vous l’avez compris, le travail assomme, vous bouffe toute votre énergie et limite intensément toute activité de pur plaisir sous prétexte qu’il faut pédaler pour rattraper le simple coût de la vie, exorbitant, assommant. Seule récompense : les congés payés. Merci le Front Populaire, et bonne semaine. Encore une. 

dimanche 2 mars 2014

Simply Red Annexe 1

Les meilleurs nous quittent toujours trop tôt : entre le pitbull enragé et l’Intelligence modeste, le premier l’a emporté. L’Intelligence, la vraie, contrairement à la prétendue, se retire avant d’être évincée.



La Rousse s’en va à la fin de la saison, elle veut avoir plus de temps pour écrire, dit-elle. 





Très bien, c'est ce qu'elle aime et sait faire. Je ne serais pas la dernière à acheter ses livres, mais je suis égoiste et rêve de la voir à la tête de sa propre émission : plus intellectuelle qu’intelligente, plus exigeante que divertissante…Bref : plus classy lady que smarty ou pire, catchy. Pourquoi pas une émission de débat qui ridiculiserait, plus brillamment que Le Petit Journal ne le fait déjà, Frederic Tadei et son émission culturello-masturbatoire ? Elle pourrait inviter de vrais spécialistes aussi intellectuellement honnêtes qu’elles, et surtout des gens qui comme elle, montrent un respect fondamental envers le téléspectateur en laissant leurs adversaires du moment terminer leur phrase. Qu’on m’explique comment un producteur peut laisser passer cela ! Cette parodie n'en est presque pas une...



Entre les Ca se dispute, Mots croisés et autres émissions de débat politique, on en vient à se demander si les producteurs sont au courant que des personnes extérieures au plateau regardent ces émissions…Ces gens s’appellent des téléspectateurs et ont systématiquement droit à des enculages de mouche inaudibles au cours desquels chacun tente uniquement de se convaincre lui-même et de mordre l’autre en face. On ignore ceux qui remplissent les poches de tout ce beau monde, ceux qui regardent les émissions de producteurs pétés de thunes et ceux qui font et défont des carrières politiques par l’urne. Paradoxe étrange.

L’écoute active est pourtant un comportement si simple, si élémentaire. Or je pense qu’il s’agit d’une qualité intrinsèque. On l’a ou on ne l’a pas, tout comme la propension à donner son avis calmement et en respectant l'autre...



Voilà pourquoi un grand espoir chasse ma tristesse de voir la Rousse quitter la meilleure émission du moment. J’imagine  voir naître en septembre 2014 une émission de débat, peu importe sur quelle chaîne ou à quelle heure, avec des échanges, des idées, de la culture, de la politique, de la musique. Vous l’avez compris, j’ai interprété la phrase de la Rousse qui « aime les défis et ne voudrait pas commencer à être dans la routine » comme un super projet à venir. Sans parler de sa modestie qui m’a encore une fois ravie puisqu’elle déclare avoir beaucoup appris lors de ces quelques saisons et ne parle pas de tout ce qu’elle lui a apporté.

Maintenant, je n’irais pas jusqu’à soutenir la thèse de cet article http://www.lepoint.fr/medias/demission-de-natacha-polony-la-vraie-raison-26-02-2014-1795817_260.php
Je pense plutôt, peut-être à tort, qu’elle ne fait pas de langue de bois et a bel et bien envie de nouvelles expériences médiatiques. Certes les deux chroniqueurs s’entendent se chamaillent autant que les Eric étaient copains comme cochons, certes ils s'en cachent de moins en moins, mais de là à quitter une tribune en or quand on est une femme de conviction…je n’y crois pas.


Beaucoup plus brûlante que celle de savoir vers quoi la Rousse va se diriger, LA question est celle de sa succession. Personnellement, je crains le pire…Pitié, tout mais pas un pitbull.