mercredi 14 mars 2018

Pense à elle


















Pense à ce regain tout l’hiver,
Lui qui te semble sans fin.
Pense au vert,
À la nature telle un couffin.
Elle reviendra pour t’y bercer :
Et au bout du tunnel obscur et froid
Une lumière commencera à percer
Et la vie se dorera si le soleil se fait roi.

Souviens-toi de la première journée de printemps.
Le nouveau soleil réchauffe les cœurs,
Adieu celui qui glaçait les corps combattant,
Lui, console de l’hiver en douceur.

Souviens-toi de la première journée de printemps.
Les sourires envahissent les rues,
Éclairent des visages encore blancs,
Les gaietés sont revenues.

Souviens-toi de la première journée de printemps.
Les hommes perdent leurs feuilles,
Les arbres retrouvent leurs vêtements,
Les uns au chant des cigales, les autres à la course des écureuils.

Souviens-toi de la première journée de printemps.
Tu crois tomber amoureux d’une femme,
Mais l’aurais-tu seulement remarquée l’hiver durant,
Quand la saison triste endolorissait tous les charmes ?

Souviens-toi de la première journée de printemps.
Elle clôt la saison morbide,
Son astre brille tendrement
Avant que sa chaleur ne se fasse torride.

Souviens-toi de la première journée de printemps.
La passion estivale se laisse à peine entrevoir
Rien ne t’écrase en cet instant,
Alors souviens-toi de cette légèreté de l’espoir.

4 commentaires:

  1. Quel joli poème dont assurément je me souviendrais le printemps prochain, et sentir éclore ses belles fragrances que j'offrirais à ma douce ivresse !
    Merci pour ce joli clin d’œil à l'amour

    RépondreSupprimer
  2. Cette première journée de printemps arrive douce et timide ... Mais elle est attendue effectivement car porteuse de tout cet espoir qui se trouve dans ce si joli poème. ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci !
      Ici, nous devons nous raccrocher à ce souvenir avec beaucoup d'efforts...car il gèle !!

      Supprimer