mercredi 29 novembre 2017

Le marché aux moutons


Dans sa belle démesure
Le grand peuple germanique
A greffé à sa culture
Une idée frigorifique

Couleurs gaies sur climat triste
Faux chalets en contreplaqué
La fête des altruistes
Arrive comme l’an passé

Odeur tenace de vin chaud
Jouets en bois made in China
Séduisent les Occidentaux
Si proches de leur nirvana

De nos nuits interminables
Il a un jour fallu sortir
D’une naissance croyable
La Lumière devait jaillir

Cette fin de calendrier
Sonne le début de l’enfer
La retenue est décriée
Au royaume du grégaire

Parez sapins, rues et maisons
Dépensez, mangez, souriez
Mettez-vous tous au diapason
Des sans-abris ayez pitié

Oui, Noel est si magique
Elle nous rend solidaires
Et à peine hystériques
Sous l’injonction populaire

Dans ce joyeux stress collectif
Nous détestons ces salopards
Qui devenus trop dépressifs
Mettent nos métros en retard

4 commentaires:

  1. Il est né le divine enfant !
    Jouez hautbois, résonnez musettes
    Il est né le divine enfant
    Latomate entonne son chant ...!

    RépondreSupprimer
  2. Réponses
    1. Se voulant insaisissable, la délicieuse Edwige essaie de nous perdre dans cette temporalité éclatée. Impossible ! Nous avons un lourd actif de mécanicien quantique et le Temps est notre ami....
      Miaou !!!

      Supprimer
    2. Simplifions pour faire bref.

      Vous êtes Ecologiste ?
      Vous finirez débile par méconnaissance scientifique du dossier, l'écologie est une foutaise mensongère.

      Vous êtes En Marche ?
      Ce mouvement est déjà mort d'incapacité à réformer puissamment ce pays de fonctionnaires et de privilégiés politiciens menteurs.

      Vous êtes Gilets Jaunes ?
      Vous avez toute notre amitié. On vous comprend de vous poser la bonne question : "Où va l'argent des taxes et impôts ?"....

      Supprimer